Mercredi 20 novembre 2019 - 8 visiteur(s) & 0 utilisateur(s) - préférences

Les utilisateurs d'iPhone victimes du syndrome de Stockholm ?

  • Auteur : Gosseyn
  • Date : Vendredi 18 décembre 2009, 14h56
  • Navigateur : Chrome OS X Snow Leopard
En réaction à l'article du site Numérama dont le lien a été posté par skc dans la Tribune :

Je suis pas spécialement neutre, ce qui ne m'a pas trop influencé pour trouver cet article franchement de mauvaise foi (et l'illustration comparant l'iPhone a une pierre de mauvais goût) pour les raisons suivantes :
- Il y a amalgame entre les utilisateurs Apple (sous-entendu du Mac) et les utilisateurs de l'iPhone : je ne crois pas que le succès de l'iPhone soit expliqué juste par le fait que les acheteurs de Mac soient également des possesseurs d'iPhone, non ? J'ai moi même expliqué ici que j'avais mis plus d'un an à me décider à acquérir cet objet.
- Je ne crois pas que le succès de l'iphone soit immérité, même si on peut penser qu'il y a eu un effet de mode.
- Est-ce que les qualités ou les défauts de l'iPhone se résument au fait qu'il ne "gérait" pas, dans ses premières versions les MMS, la vidéo ou bien parce qu'il n'a pas de lecteur de carte mémoire intégrée ?
- L'article publié en décembre 2009 parle d'un modèle de 2008, alors que le dernier modèle comblant certains manques, pas forcément rédhibitoires selon moi, est sorti au premier semestre 2009.
- L'article parle de la mauvaise foi des macusers qui ne peuvent se résoudre à critiquer leur marque chérie (Apple), ce qui est en partie vrai, mais l'étend à l'iPhone alors que, comme je l'ai dit, les utilisateurs d'iPhone ne sont pas particulièrement liés à Apple au départ. Les utilisateurs d'iPhone sont-ils tous des utilisateurs de Mac ? Non, donc : postulat faux.

Est-ce qu'on peut prétendre que les utilisateurs d'iPhone sont victimes du syndrome de Stockholm juste à cause du succès de l'iPhone et parce que les gens apprécient leur achat, et vertu des prétendus manques de l'iPhone par rapport à la concurrence ? Est-ce que l'iPhone est un mauvais téléphone parce qu'il n'a pas les mêmes fonctionnalités que la plupart des autres modèles, et qui sont considérés comme des points obligatoires en vue de l'achat d'un smartphone ?

On a l'impression que si on achète un téléphone, une voiture, il/elle doit obligatoirement respecter des points obligatoires, et que ses qualités intrinsèques n'ont pas de valeur. Comme si je considérais qu'une Porsche, c'est nul, juste parce que je ne peux pas brancher mon balladeur mp3 sur l'autoradio. Or, est-ce que les qualités de la Porsche se limitent à celles de son autoradio ? N'est-ce pas pour autre chose que les gens achètent une Porsche (je dis "Porsche", mais c'est un exemple, je déteste les Porsches)

Finalement, la plupart des gens n'ont pas besoin qu'on leur énumère un nombre de fonctionnalités sans fin qu'ils ne vont probablement pas utiliser, ils ont juste besoin d'un appareil qui fonctionne comme ils s'y attendent. On pourrait dire au contraire, que pour contrer l'iPhone, les autres téléphones, qui ne lui arrivent pas à la cheville, vont surenchérir en fonctionnalités juste pour rester dans la logique du "plus c'est mieux".

Je vous passe les 200 commentaires liés à l'article, de gens crachant sur Apple et sur ses utilisateurs (sans pour autant avoir jamais touché un mac de leur vie) comme les linuxiens crachant sur Microsoft, on est dans le Troll le plus complet.
Le bouquet final, c'est les adorateurs de Microsoft qui reprochent à l'iPhone d'être un système propriétaire et fermé. On croit rêver...
--
Alan Jobert -=- Breizh Connection -=- Ouaibe : http://gosseyn.net
Curieux chez les marins, cette manie de faire des phrases...
Message édité le Vendredi 18 décembre 2009, 17h41 par Gosseyn
Ce fil de discussion est fermé, il n'est plus possible d'y participer.
© 2000-2011, Denis Bourez - Rhum 3.3.3 - crédits du site - haut de page